• Article
  • Jeunes
  • France entière
  • 01.10.2020

Tout savoir sur le Service Militaire Volontaire dit "SMV" et le FSE

Après les récentes annonces du Gouvernement et la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté du 17 octobre, c’est l’occasion de revenir sur l’axe 3 du Fonds social européen au sein du Programme opérationnel national dédié à la pauvreté et la promotion de l’inclusion (PoN, emploi et inclusion en métropole, 2014-2020). En effet, près d’une personne sur quatre dans l’Union européenne est touchée par le risque de pauvreté ou d’exclusion sociale. Et l’Europe en a fait notamment un des axes forts de la Stratégie Europe 2020. Le Fonds social européen en est un des leviers de sa mise en œuvre. Explications.

C’est quoi le SMV ?

Au total, six centres de formation agréés proposent le Service Militaire Volontaire (SMV). L’entrée dans le SMV s’opère par une prescription des acteurs du service public de l’emploi, avec lesquels le SMV a développé des conventions de partenariat. Sous contrat, chaque jeune suit un parcours allant de 6 à 12 mois pendant lequel il bénéficie à la fois du statut de militaire et de stagiaire de la formation professionnelle

Le SMV en France métropolitaine

Montigny-lès-Metz et à Châlons-en-Champagne, Île-de-France à Brétigny-sur-Orge, Nouvelle-Aquitaine à La Rochelle, Bretagne à Brest, et Auvergne-Rhône-Alpes à Ambérieu-en-Bugey.

Au programme : un mois de formation militaire initiale autour du savoir-être, du vivre ensemble, de la connaissance de soi et de la confiance en soi mais aussi autour de l’aspect professionnel avec des stages d’observations ou encore une semaine de découverte des métiers. Ensuite, 4 mois de formation sont consacrés aux besoins spécifiques du jeune comme le passage du permis de conduire ou bien la réalisation de missions citoyennes. Un double tutorat, au cours d’une formation professionnelle de 2 à 8 mois permet d’accompagner chaque jeune au sein d’une dynamique d’inclusion sociale et professionnelle (400h maximum, sous forme de période adaptation en entreprise et apprentissage des techniques de recherches d’emploi).

Quels résultats ?

Depuis 2015, 2 500 volontaires ont été formés via le Service Militaire Volontaire à 50 métiers dans 4 grands domaines d’activité : le BTP (construction, électricité et métallurgie), la logistique (l’automobile et les machines), les services aux entreprises (service aux personnes et sécurité), et l’agriculture (agroalimentaire et restauration).

Le SMV offre une formation certifiante via la remise du Certificat d’Aptitude Personnelle à l’Insertion (CAPI). L’objectif est de permettre à ces jeunes de trouver un emploi, de poursuivre leur cursus scolaire ou d’intégrer une formation professionnelle qualifiante à la suite de ce dispositif.

Quel est le rôle du FSE ?

L’intégration au Service Militaire Volontaire se fait via les partenariats mis en place avec les acteurs du Service Public de l’Emploi et l’objectif du cofinancement FSE est de jouer un effet levier pour augmenter les capacités d’accueil. Ainsi, cette aide permet d’accompagner 1 585 jeunes supplémentaires sur la période du 1er juillet 2019 au 31 décembre 2020.

Au titre de la programmation FSE 2021-2027, le dispositif SMV sera éligible dans le cadre de la priorité « Renforcer l’employabilité des jeunes et favoriser leur accès à l’emploi » du programme FSE+.

Pour en savoir plus rendez-vous sur la page du SMV.

2500