• Article
  • Jeunes
  • France entière
  • 26.05.2021

NEET : retour sur le podcast de l’UNEDIC

« Ni en étude, ni en emploi, ni en formation », les NEET constituent une des priorités du FSE. Dans un podcast qui leur était dédié, l’UNEDIC a invité le sociologue Nicolas Duvoux, spécialiste des inégalités sociales et enseignant-chercheur à l’université Paris VIII, pour mieux comprendre qui sont ces jeunes et les dispositifs mis en place pour leur venir en aide.

Qui sont les NEET ?

Le terme NEET (de l’anglais Neither in Education nor Employment or Training) désigne une catégorie sociale de personnes inactives, principalement des jeunes. Invité par l’UNEDIC (association gestionnaire de l’assurance chômage en France), le sociologue Nicolas Duvoux partageait dans un podcast son regard d’expert sur le cas de « ces invisibles du champ statistique qui sont près d’1 million en France ».

Tout d’abord, il faut savoir que le terme NEET recouvre une diversité de profils, « par exemple :

  • Des personnes qui sont nouvellement diplômées du supérieur et en recherche d’emploi
  • Des bacheliers en attente de reprise d’études
  • Des parents au foyer éloignés du marché du travail
  • Des diplômés de l’enseignement professionnel au chômage

Et des personnes non-diplômées, qui sont extrêmement vulnérables et qui représentent 20% des NEET. »

Quels sont les dispositifs mis en place ?

L’enjeu pour l’État (et plus largement, pour l’Union européenne et le FSE) est de ne pas laisser ces personnes en marge de la société. Ainsi, les politiques d’insertion et d’inclusion sociale s’articulent autour du repérage de ces populations, de leur prise en charge et de leur suivi. Parmi les dispositifs mis en place pour leur intégration sur le marché du travail et leur inclusion dans la société, la Garantie jeune associe une aide financière (allocation d’environ 500€) et un accompagnement personnalisé vers l’emploi.

Enfin, le contexte actuel a accentué les difficultés que rencontrent les jeunes NEET et a rendu plus difficile leur intégration sur le marché du travail.

“ La crise a d’abord fait porter ses effets en matière de non-emploi ou de sous-emploi sur ces populations à la recherche d’emploi : on préserve les emplois qui existent, et ce, au détriment des jeunes ”

Nicolas Duvoux,
Enseignant-chercheur à l’université Paris VIII et spécialiste des inégalités sociales

.

Pour en savoir plus sur les NEET, écoutez le podcast de l’UNEDIC sur Youtube.